Urgence Vanuatu

Vendredi 13 mars 2015, le cyclone Pam, de catégorie 5, la plus élevée, a frappé le Vanuatu, archipel du Pacifique Sud. Le cyclone, accompagné de rafales de vents supérieurs à 320 km/h, a soulevé des vagues de huit mètres selon certains témoignages. Le bilan officiel fait état de 8 morts et plus de 30 blessées, dans l'attente d'informations en provenance des régions isolées de l'archipel. Les autorités craignent que ce bilan ne s'alourdisse puisque l'étendue exacte des dégâts et des besoins dans les plus de 80 îles qui constituent l'archipel est difficile à mesurer.

La capitale Port Vila a été grandement détruite : 85% des maisons de la capitale ont été détruites, selon les premières évaluations. Beaucoup d'endroits n'ont plus d'électricité, dont l'hôpital principal qui a également été endommagé. L’état de la capitale fait craindre le pire pour la situation des autres îles de l’archipel dont on n’a pas de nouvelles depuis le passage du cyclone.

Les organisations humanitaires sont en train d’évaluer les besoins et d’apporter les premières aides d’urgence mais elles doivent faire face à un énorme défi logistique. L’archipel est constitué de nombreuses îles ce qui va compliquer et retarder l’évaluation des besoins et l’acheminement de l’aide humanitaire. Le bilan humain de la catastrophe est pour le moment contenu mais il faut réagir vite car ce bilan peut s’aggraver rapidement si les personnes les plus vulnérables (enfants, personnes âgées, malades…) ne sont pas prises en charge et soignées et si la situation sanitaire se dégrade.

Les communications sont toujours impossibles sur une grande partie de l'archipel mais l'aéroport de Port Vila devrait rouvrir aux vols commerciaux le lundi 16 mars.

Pour soutenir les victimes du cyclone Pam, vous trouverez ci-dessous la liste des membres de France générosités qui interviennent actuellement au Vanuatu; en cliquant sur le logo d'une organisation, vous pourrez suivre leurs actions et leur faire un don directement.

© Care

 

Ils interviennent